SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La France remporte la Coupe du Monde de Pâtisserie au SIRHA 2017


L'équipe de France a remporté Mardi 22 janvier l’édition 2017 de la Coupe de Monde de la Pâtisserie. L'évènement créé par Gabriel Paillasson, en 1989, rassemble l'excellence de la pâtisserie mondiale.



@Dominique Postel NG Touraine
@Dominique Postel NG Touraine
L’équipe de France composée d’Etienne Leroy, Bastien Girard et Jean-Thomas Schneider a réussi un parcours sans faute au terme de 10 heures d’épreuves, suivie par le Japon et la Suisse. Elle a également emporté le Prix du Vase de Sèvres, un prix remis traditionnellement par le Président de la République Française, qui recompense la meilleure présentation de buffet.

LES RESULTATS
Médaille d’or : France
L’équipe française composée d’Etienne Leroy, Bastien Girard et Jean-Thomas Schneider remporte la médaille d’or, le trophée, ainsi que 21 000 euros.


Médaille d’argent : Japon
L’équipe japonaise composée de Takahiro Komai, Yoshiaki Uezaki et Takao Yamamoto, remporte la médaille d’argent, le trophée, ainsi que 12 000 euros.

Médaille de bronze : Suisse
L’équipe suisse composée de Cédric Pilloud, Jorge Cardoso et Jean-Baptiste Jolliet, remporte la médaille de bronze, le trophée, ainsi que 6 000 euros.

LES PRIX SPECIAUX

Le prix « Éco-responsable », remis pour la première fois à l’équipe la plus respectueuse en matière première : Etats-Unis
Prix Glace Taillée : Etats-Unis Prix Chocolat : Corée du Sud Prix Sucre : Royaume-Uni
Prix Esprit d’équipe : Inde
Prix Meilleure Promotion : Chili Prix Meilleure Innovation : Suède Prix Presse : France
Prix Meilleur Poster : Egypte
 



 

Un concours eco responsable

Le Jury de La Coupe du Monde de Pâtisserie @ DR
Le Jury de La Coupe du Monde de Pâtisserie @ DR
UN CONCOURS ECO-RESPONSABLE

Le comité international d’organisation, présidé depuis cette année par le pâtissier Philippe Rigollot – vainqueur du Trophée en 2005 – a eu à cœur de renforcer les valeurs d’un concours au prise avec son époque et son environnement. Tout en multipliant les contraintes techniques (une fleur en sucre obligatoire dans la pièce artistique, un moulage en creux et non plus en chocolat plein pour la sculpture chocolat), le jury a souhaité mettre en avant une démarche économe en matière première en limitant le poids de la sculpture en chocolat à 15 kg. Soit au total, une économie de près de 200 kilos de chocolat par rapport à 1995 pour l’ensemble des participants. Dans le même esprit, un nouveau prix « Éco-responsable » est remis à l’équipe ayant le mieux géré ses matières premières, un bonus de 20 points récompensant les candidats les plus respectueux.

Les notes du concours



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 10