SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
19/05/2017

Vin et chocolat : doux ou corsé, un mariage toujours parfait !


Associer un vin avec le chocolat nécessite de suivre quelques règles de bon usage. Ingrid Proust, Journaliste et experte en vins; nous livre quelques unes de ces règles, et nous donne quelques bonnes idées pour faire de cet accord un mariage parfait.



Plusieurs possibilités selon la teneur en cacao du chocolat.

© Fotolia
© Fotolia
Avec un chocolat assez doux, contenant autour de 50% de cacao, un Champagne rosé à base de pinot noir ou un Vouvray demi-sec sera d'un bel effet. Le Vouvray demi-sec offre d'agréables notes de fruits exotiques et un bel équilibre entre sucre et acidité, douceur et fraîcheur, qui s'accordera bien avec les notes sucrées du chocolat. Issu du même cépage, le chenin, le Montlouis demi-sec est également tout indiqué : là aussi, ses arômes subtils et sa finesse mettront en valeur la douceur du chocolat.
On peut également se laisser tenter par des vins plus liquoreux du Val de Loire, produits dans le vignoble angevin, des chenins également, comme un Coteaux de Saumur, un Bonnezaux ou un Coteaux du Layon, aux arômes très expressifs ( fruits confits, miel...) et tout en rondeur.

De beaux accords avec les Chenins de La Loire
Le chocolat blanc se marie également bien avec les chenins de Loire : la vivacité et la légèreté des fines bulles de Vouvray, de Montlouis, de Saumur, leurs arômes d'agrumes, feront écho à la richesse de ce type de chocolat. Un Crémant de Loire aux arômes de fruits blancs peut aussi par sa fraîcheur être un compagnon de choix pour le chocolat blanc.

Avec un chocolat au lait, un vin sec et vif peut être une option intéressante : b[un Gewurtzraminer d'Alsace par exemple, offrant fraîcheur et notes de fruits jaunes. ]b
Sur des chocolats plus riches en cacao, l'accord classique invite à se tourner vers des vins doux naturels, issus des vignobles de Banyuls, plongeant dans la Méditerranée, ou de Maury, proche des Corbières. Ces vins rouges puissants sont longuement élevés en fût de chêne ou en bonbonnes de verre exposées au soleil. Leurs arômes très évolués (fruits cuits, amande grillée, noix...) et leur caractère onctueux, du à leur teneur en sucres résiduels, font écho à l'amertume du cacao et l'enrobent de douceur.
Dans la même lignée, d'autres vins doux forment une union réussie avec des chocolats forts en cacao, comme le Porto, aux arômes de fruits rouges macérés et d'épices, ou le Xérès, élaboré au sud de l'Espagne, aux arômes intenses de fruits secs.

Par Ingrid Proust, Journaliste, spécialiste Vins
Crédit photos : Fotolia

*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération





A lire dans la même rubrique...
1 2