SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
27/11/2016

Pierre et Bertrand Couly au Collège Culinaire de France


La nouvelle est tombée il y a quelques semaines. Pierre et Bertrand Couly, vignerons à Chinon, font leur entrée au Collège Culinaire de France. Une belle reconnaissance, d'autant qu'ils sont seulement deux vignerons en Val de Loire à faire partie de cette association



En 2011, Pierre et Bertrand Couly s'installent dans un nouveau chai, à l'entrée de Chinon. Désormais l'imposante rotonde rouge carmin, qui surplombe le rond point de l'entrée de la ville de Chinon, attire le regard des amoureux du vin, touristes et autres visiteurs locaux.

Symbole de modernité, le bâtiment est aussi un lieu expérimental en matière environnementale Qualifié HQE (NDLR Haute Qualité Environnementale) il dispose d'une terrasse végétalisée avec des vignes sur le toit du chai. Les visiteurs et acheteurs peuvent également profiter de la vue : une baie vitrée permet d'assister par tout temps, au travail du vin, avec une vue sur les 28 cuves en inox.
Iquem, la chienne boxer du domaine, en est la gardienne et parfois même le guide !


En 2016 le Domaine entre au Collège Culinaire de France.

Une belle distinction qui, pour Bertrand Couly, « correspond à notre démarche de producteur au sein du Domaine. Nous partageons vraiment les mêmes valeurs. Entrer dans cette association nous permet bien sûr d'élargir notre réseau et symbolise aussi l'ouverture aux vignerons, ce qui est plutôt une bonne chose. Pour autant, cela ne va rien changer à notre façon de travailler ! ». En Région Centre Val de Loire ils sont désormais deux domaines à faire partir du collège, l'autre vigneron se situe dans le Saumurois, le Domaine de la Paleine à Montsoreau (49).

Voir aussi
La sélection de Bertrand Couly
 


Un label Haute Valeur Environnementale

Le domaine Couly produit sur 21 hectares réparties en trois parcelles autour de Chinon, quatre cuvées de Chinon rouge, une cuvée de Rosé, une de Blanc. Le secret du succès? Une technique adoptée dès le début de cette histoire familiale : la vinification par terroir, qui consiste a produire En 2015, le domaine acquiert la labellisation Haute Valeur Environnementale délivrée par le Ministère de l'Agriculture.

Cette certification récompense les efforts fournis par les vignerons dans la protection de la vigne et de son environnement et aussi sur la méthode de vinification. Encore peu répandu, du fait de sa procédure très longue, ce label marque une étape dans le travail de Bertrand Couly. « Nous avons adopté ces pratiques depuis déjà une bonne dizaine d'années. Ce label vient récompenser nos efforts et nous encourage à poursuivre dans cette direction. C'est un label qui prend en compte plus d'éléments environnementaux comme par exemple : le respect des hauteurs de haies, de talus, l'enherbement, jusqu'aux pierres sèches et les mauvaises herbes, qui font aussi partie du paysage et que l'on se doit de respecter au travers de cette charte», explique Bertrand Couly. Le domaine Couly fait partie des premiers en Val de Loire à obtenir cette labellisation, qui a nécéssité un investissement important en termes de structures mais de formation du personnel.



Le goût de l'art

Pierre et Bertrand Couly au Collège Culinaire de France
Derrière la façade rouge se cache aussi un espace dédié à l'art contemporain. Une façon originale de faire découvrir le Domaine Couly. « Nous proposons bien sûr des visites commentées avec dégustation. Et nous avons il y a quelques années installé cette galerie d'art, gérée par une galeriste nomade, Nathalie Berard. » explique Bertrand Couly. Tous les trois mois, le domaine accueille un nouvel artiste, peintre, dessinteur, mais aussi sculpteur, plasticien...  Dernièrement, Charles Hair exposait son travail réalisé à partir de pigments confectionnés avec la cendre des cèps de vignes du Domaine...

En savoir plus
http://www.pb-couly.com/exposition.php


A lire dans la même rubrique...
1 2